Salluit > de nous

de nous

Salluit
Signification: Les gens minces
Population: 1143

Salluit se cache au creux de l'étroit fjord de Salluit, à 10 km du détroit d'Hudson, entouré de hautes montagnes dentelées s'élevant à presque 500 m. Comme Salluit se trouve à mi-chemin entre les villages de la côte de l'Hudson et ceux de la côte de l'Ungava, il est un lieu stratégique pour les réunions auxquelles participent les 14 communautés du Nunavik.
Bien que le nom du village suggère que ce n'ait pas toujours été le cas, la région abonde en faune et plantes arctiques. Le fond de la mer près de la côte regorge de moules et de myes. Les Sallumiut aiment divers plats, composés, entre autres, d'omble chevalier, de caribou, de pain bannock, de baies, de racines et d'herbes. Le très rude climat auquel sont depuis toujours exposés le Sallumiut s'est incarné dans leur mode de vie et les a dotés d'un incroyable instinct de survie. Le nom donné à ce village fait référence à une légende selon laquelle, il y a très longtemps, on aurait dit à des Inuit qu'ils trouveraient dans la région une faune abondante. Or, une fois arrivés sur les lieux, ils n'auraient trouvé presque rien à manger et auraient souffert de famine.

En 1958, on a effectué des fouilles archéologiques dans l'île Qikirtaq, située à l'embouchure du fjord de Salluit. Les objets trouvés montrent que le peuple de Dorset occupait la région de 800 avant J.-C. à 1000 de notre ère environ. Les trois sites où les fouilles ont eu lieu ont été nommés Keataina, Tyara et Toonoo. Le masque miniature de Sugluk, sculpture d'ivoire mesurant 2 cm, a été trouvé au site de Tyara et daterait de 400 avant J.-C.

En 1925, un commerçant indépendant a ouvert un poste de traite à l'endroit où se trouve Salluit aujourd'hui. La concurrence était acharnée toutefois et la Compagnie de la baie d'Hudson (CBH) a vite établi son propre poste sur l'autre rive du fjord de Salluit. L'année suivante, la CBH a déménagé son poste de traite à la baie Déception, mais, en 1930, elle a ouvert un magasin pourvu d'un logement à l'endroit où se trouve Salluit aujourd'hui. Elle a fermé les portes de son poste de la baie Déception en 1932. Les fructueuses années de pelleterie se sont terminées vers 1936, alors que le prix des fourrures a chuté.

Une mission catholique s'est établie dans la région en 1930, mais a cessé toute activité après une vingtaine d'années. En 1955, une mission anglicane a pris la relève. Deux ans plus tard, une école fédérale ouvrait ses portes. La construction des premières habitations résidentielles a eu lieu en 1959. C'est en 1979 que Salluit a été légalement constitué en municipalité.

De concert avec les habitants d'Ivujivik et de Puvirnituq, 49 % des Sallumiut ont refusé de signer la Convention de la Baie-James et du Nord québécois en 1975. Ils ont plutôt formé un mouvement appelé Inuit Tungavinga Nunamini. En vertu de la convention, les autres Inuit du Nunavik ont cédé certaines revendications territoriales et certains droits sur le territoire, afin que le gouvernement du Québec puisse réaliser son ambitieux projet hydroélectrique La Grande de la baie James.